La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

BILAN ARTISTIQUE

 

 

La mémoire d’Aymé Kunc a été honorée et sa musique a été diffusée de façon très large à l’occasion du cinquantenaire de son décès (13 février 1958) par une série de manifestations, concerts, conférences, expositions qui se sont déroulées du 14 janvier 2008 au 21 juin 2008, principalement à Toulouse, mais aussi en d’autres lieux en France et à l’étranger.


La liste détaillée en est jointe mais on peut retenir un total de 29 manifestations, dont :

                          -         21 concerts
                          .            4 conférences
                          -            2 expositions
                          -            2 projections vidéo
   
Au cours de ces concerts 31 œuvres différentes d’Aymé Kunc ont été jouées, certaines à plusieurs reprises, donnant un total de 48 interprétations.

Nous avons pu recueillir 9 enregistrements d’archive non commercialisables mais précieux.

Les deux concerts intégralement consacrés à des œuvres d’Aymé Kunc ont fait l’objet d’enregistrements professionnels qui vont nous permettre de réaliser un CD officiel du Cinquantenaire, qui sera diffusé aussi largement que possible et complètera la discographie existante de ce compositeur (concert du 13 février avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse et concert du 29 avril avec des pièces pour violon, alto, piano).

De plus, le centre culturel Bellegarde a réalisé un DVD-vidéo sur la vie et l’œuvre d’Aymé Kunc, réunissant des témoignages, des enregistrements, des aspects musicologiques et des illustrations des lieux où il a vécu, sous le titre :

" Aymé Kunc, parcours d’un compositeur toulousain"

La diffusion de ce très intéressant document est à l’étude car son intérêt et la qualité de sa réalisation méritent une mise en valeur et une notoriété importantes auprès des autres grands compositeurs français.

Le succès a dépassé les prévisions des organisateurs puisque plusieurs instances ont interprété des œuvres d’Aymé Kunc en plus du programme officiel prévu initialement, et notamment le Conservatoire de Toulouse – Les interprètes et le public se sont enthousiasmés en découvrant cette musique et demandent à entendre d’autres œuvres – Les musiciens veulent les faire connaître en d’autres lieux – Les partitions qui dorment à la bibliothèque du Conservatoire de Toulouse doivent être réveillées… !

Ce formidable enthousiasme est le meilleur résultat de ce bilan artistique ! Et les efforts conjugués de tous, artistes, mécènes ont réussi parce qu’il y avait l’essentiel : la qualité de la musique d’Aymé Kunc !

 

 

Aymé  KUNC  
 (1877 - 1958)

Médaillon exécuté à la Villa Médicis en 1905
par  Pierre-Victor DAUTEL
premier Grand Prix de Rome de gravure en médaille 1902

copensionnaire et ami d'Aymé Kunc.